entreprise et patrimoine industriel e+pi

couverture moulins à papier papeteries de la sèvre nantaise

Bernard Raymond

Moulins à papier et papeteries de la sèvre nantaise

2011, 128 p.

ean 978-2-35289-102-4. 19 €

Du milieu du 16e siècle aux premières années du 21e siècle, des premiers moulins à papier traditionnels aux usines les plus modernes, l’auteur explore l’ensemble de l’histoire de la fabrication du papier. Même si elle se limite géographiquement à cette région papetière de la Sèvre Nantaise, trop peu connue et reconnue, l’étude aborde aussi, de manière plus générale : l’écriture et ses supports successifs, les matières premières utilisées, les inventions techniques de la fabrication du papier, les sources d’énergie utilisées, l’essor économique d’un autre usage du papier, celui de l’emballage et du carton ondulé… La mémoire de cette activité papetière sur les rives de la Sèvre Nantaise s’estompe. Les premières traces, et dans bien des cas les seules, sont celles des sources historiques et iconographiques. L’auteur s’est donné pour tâche de nous les restituer. Quant aux traces architecturales des usines, elles subsistent à Antière (Cugand) et à Tiffauges, mais profondément transformées par les activités industrielles ultérieures. En ce qui concerne les anciens moulins à papier, un seul site conserve un intérêt patrimonial, celui du Liveau à Gorges (Loire-Atlantique). Un remarquable étendoir à papier y a été conservé, semblable à celui révélé au 18e siècle dans L’Encyclopédie.

extrait moulins à papier papeteries de la sèvre nantaise