entreprise et patrimoine industriel e+pi

capitaines d’industrie à nantes au 20ème siècle

Yves Rochcongar

Capitaines d’industrie à Nantes au 20e siècle

Préface d'Arnaud Biette

2018, 208 p.

29,5 €

La prospérité d’un territoire dépend de la vitalité de ses acteurs, au premier rang les entrepreneurs. À Nantes, ce sont les négociants armateurs qui règnent jusqu’ au troisième tiers du 19e siècle. Puis, les industriels prennent le relais et entament le 20e siècle, une période qui connaît des bouleversements majeurs. Question : comment une ville aussi excentrée, éloignée du coeur de l’Europe, pauvre en matières premières, pourra-t-elle se renouveler ? Comment l’esprit d’entreprendre reconnu aux Nantais, va s’adapter à ces chamboulements ? C’est l’occasion de rappeler que le maire Gérard Mellier en 1728 réussit à « purger cette ville des gens de chicane qui ne sont bons qu’à gâter tout » et que c’est la ville de Rennes qui accueillit les robins de la faculté de Droit, et de montrer à contrario qu’aujourd’hui les entreprises s’appuient (et se développent) largement sur la recherche universitaire et la qualité des formations, la matière première au 21e siècle est bien la matière grise.

 

Des hommes d’entreprises à Nantes depuis un siècle

 

Depuis qu’il a quitté la chronique sociale de Ouest-France, Yves Rochcongar explore des pans entiers de l’histoire de la ville, dévoilant des aspects mal connus de la cité, des lieux et des tranches de vies avec l’humanité qui le caractérise. Donner une suite à l’ouvrage de référence sur les capitaines d’industrie à Nantes au XIXème siècle, nous plonge dans une période particulièrement mouvementée avec deux guerres mondiales, un krach boursier dévastateur, une décolonisation préjudiciable aux intérêts économiques nantais ainsi que plusieurs ruptures irréversibles, mais aussi des décennies cruciales pour les avancées techniques et sociales, l’émergence d’une société de loisirs, des nouveaux secteurs d’activité qui émergent comme l’informatique, l’aéronautique et l’électronique. Au travers du parcours d’une centaine de personnages, certains des héritiers, d’autres de nouveaux arrivants comme l’implantation de grands groupes internationaux, Yves Rochcongar retrace une fresque de l’évolution du tissu économique dans la région nantaise au XXème avec en toile fonds les transformations de la société tout autant que de la ville.